Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 22:19

.

 

Eurovision2012Encore une fois, les détracteurs pourront gloser, les inconditionnels pourront s'extasier…

 

J'ai trouvé ce concours de bon niveau, avec pour quintet de tête pour moi (dans l'ordre de préférence) : France, Suède, Allemagne, Espagne et Serbie.

 

Et le grand gagnant est : la Suède, la chanteuse Loreen avec son titre "Euphoria", suivie de la Russie, de la Serbie, de l'Azerbaïdjan, et de l'Albanie… Un vrai festival des pays de l'Est…

 

Une petite déception, car la chanson d'Anggun était vraiment bien, et méritait un bon classement (et non sa 22ème place). Mais la chanson suédoise est tout à fait méritante.

 

Bravo à tous les candidats qui ont participé à ce grand concours de la chanson.

 

 

 

 

Pour le détail, mes avis à chaud !

 

Royaume-Uni :  voilà, un premier pays qui ne veut pas gagner…

Hongrie :           rien à signaler (RAS), simplement inutile,

Albanie :            j'en reste sans voix…

Lituanie :           RAS,

Bosnie-Herzégovine : RAS, encore inutile,

Russie :              ça a fait le buzz sur internet… rien d'étonnant ! C'est du "grand eurovision" comme on l'aime. Musique imbécile, chanson improbable, et pourtant, il y a quelque chose, tonique, rigole, et percutant…

Islande :            belle présentation, mais au final… pas grand-chose,

Chypre :            RAS, c'est fait pour passer en boite de nuit,

Eurovision2012-1France :             c'est punchy, Anggun est une belle femme, mais surtout elle chante bien, la musique est rythmée, c'est bien ficelé… ça mériterait de gagner pour moi…

Italie :                pas mal. Rien de nouveau dans le monde de la musique, mais sympa. Mais ça n'a rien d'italien, c'est chanté en anglais, sur une musique d'origine américaine, avec un look très anglais…

Estonie :            belle ballade, beau gars, mais est-ce suffisant…

Norvège :          ça bouge, mais bof,

Azerbaïdjan :     bof, simplement,

Roumanie :        on dirait une chanson espagnole, ou d'Amérique latine. Mais est-ce roumain ?

Danemark :        bof, un peu insipide pour moi,

Grèce :               bof et RAS…

Eurovision2012-4Suède : c'est pas mal du tout, du rythme et de la voix, c'est très efficace, et pour moi, c'est du bon niveau,

Turquie :            la mélodie se retient bien, c'est pas mal, rythmé, mais tout de même un peu trop "classique", un cran en dessous de la France ou de la Suède,

Espagne :           une chanteuse à voix. Je trouve ça très bien, le style de chanson qui me parle. Même si c'est plus classique, ça a du répondant,

Eurovision2012-6Allemagne :       sympa cette petite chanson. Rien d'extraordinaire, mais bien quand même. Une ballade comme on en a sans doute déjà entendu pas mal, mais bien, bien,

Malte :               RAS

Macédoine :      de l'idée, mais ça ne suffira pas,

Irlande :             et voilà, on l'a notre chanson bien kitch et bêta… Un bonheur des bêtisiers à venir…

Serbie :              sympa je trouve, ces pays qui chantent dans leur langue nationale, avec des mélodies et des rythmes nationaux… peut-être un retour aux sources de ce qu'était, ou devrait être l'eurovision,

Ukraine :           RAS,

Moldavie :         comme d'habitude, c'est un peu décalé, pas désagréable, même si je n'en fais pas un gagnant.

 

Eurovision2012-3

Anggun, et ses gymnastes

 

Eurovision2012-2

Les mamies (babouchkas) russes

 

Eurovision2012-5

Un allemand à la chanson sympa

 

Eurovision2012-7

Loreen, gagnante de l'édition 2012 pour la Suède

 

 

 

Repost 0
Published by Yolio - dans actualité
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 10:58

.

 

StMerriConcert-2Fin de promenade sur Paris, dans le quartier des Halles et de Beaubourg… On se dit :"il fait bon, on va se prendre une petite glace et puis rentrer".

 

Et on passe devant l'église Saint-Merri. On la connait bien. Et je regarde machinalement le programme. Oui, le programme… Car dans cette église, pratiquement tous les samedis et dimanches, il y a des concerts de musique classique.

 

L'association "Accueil Musical" (http://www.accueilmusical.fr/) organise des concerts, avec des amateurs éclairés, d'anciens professionnels ou de jeunes professionnels (à titre d'exemple, un lien vers un concert filmé http://www.youtube.com/watch?v=wEqScwkrZp8). La particularité de ces concerts : ils sont gratuits ! Alors il ne faut pas se priver quand on a des passionnés qui désirent offrir leur art ! Dans le contexte actuel où on n'entend parler que des "difficultés" des auteurs compositeurs interprètes qui ne pensent qu'à leurs droits d'auteur-interprète, il faut savoir qu'il y a des gens qui diffusent de la musique à titre gratuit, juste pour le plaisir… La place d'un artiste est sur scène, pas dans des studios et après à la maison en attendant que ça tombe… La tête que ferait Mozart (qui se faisait payer au lance-pierre) s'il revenait aujourd'hui et voyait que le mercantilisme a pris le pas sur l'esprit de création, et qu'avant de sortir un disque on se préoccupe surtout de savoir combien il va rapporter plutôt que de savoir si sa qualité permettra aux chansons de survivre deux ou trois siècle à leur auteur…

 

Donc hier, il s'agissait d'une soirée "Mozart". Nous avons donc eu droit au concerto pour clarinette (en version clarinette et piano), à la fantaisie en ré mineur, aux variations "Ah vous dirai-je Maman" (les 12, pas seulement 11 comme annoncé dans le programme suite à une coquille !), et à divers lieder.

 

Bravo à toute l'équipe de l'association et aux artistes musiciens qui nous ont produit un concert de qualité. Mon coup de cœur aux variations "Ah vous dirai-je Maman", classique parmi les classiques, mais que je chante régulièrement (sans les variations) à mon petit bonhomme le soir avant le dodo.

 

En cadeau un lien vers une version de l'œuvre en attendant peut-être que l'association ne poste sa propre version : http://www.youtube.com/watch?v=DDMvvelPXj0

 

StMerriConcert

Repost 0
Published by Yolio - dans arts-spectacles
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 12:45

.

 

Oaxaca-juin2010-503aLa ville d'Oaxaca (en réalité Oaxaca de Juarez, en hommage au président Juarez) est un petit bijou. Elle est devenue une grande ville, avec une université, pour une population de 252 586 habitants (2000). Mais la vielle ville coloniale (le centre-ville) a été préservée. Elle présente un plan à rues à angle droit. Les façades sont peintes de différentes couleurs, ce qui donne cet aspect typique. Une promenade de nuit permet également de découvrir la ville différemment et d'apprécier l'ambiance de ces rues à la lumière des réverbères.

 

Le marché, devant la cathédrale, permet de goûter aux spécialités locales. En déambulant dans les rues commerçantes, on comprend très rapidement qu'il faut laisser derrière nous nos références en matière de normes agro-alimentaires. Les étals des bouchers nous montrent que la "chaine du froid" est une notion très européenne (les bureaucrates bruxellois de l'Union européenne ne devraient pas visiter cette ville sous peine d'attraper directement une tourista… c'est une espèce tellement fragile…) et que nos estomacs vont devoir s'adapter aux pratiques locales… ce qu'ils ont très bien fait (ben oui, nous ne sommes pas bureaucrates bruxellois).

 

Oaxaca-juin2010-017-Aa

 

Oaxaca-juin2010-505aLorsque nous passons à Oaxaca, un mouvement politique et social agite la région, et la ville est le siège d'un rassemblement populaire. Dans les rues du centre, autour de la cathédrale, sont tendues des bâches qui servent de tentes où les manifestants dorment, font leur cuisine… bref toute leur vie est transportée sous bâche… les passants traversant ces installations en faisant attention à tous les cordages tendus anarchiquement d'un côté à l'autre de la rue, à toutes les hauteurs. Du coup, la traversée du camp est un peu sportive (attention en haut, attention en bas…), mais c'est une véritable immersion au milieu du peuple mexicain !

 

Pour voir le carnet de route de tout le voyage au Mexique : http://yolio.over-blog.com/article-voyage-au-mexique-enchantement-et-decouverte-itineraire-1-4-54397550.html

 

Chronologie :

 

1486 :  établissement d'un poste militaire à côté d'une bourgade aztèque

1522:   cédule royale autorisant la construction d'une ville, appelée Antequera d'Oaxaca, sur les plans d'Alonso Garcia Bravo

1532 :  devient une ville coloniale

1979 :  Conférence des partis politiques d'Amérique latine (COPPPAL)

2006 :  mouvements sociaux

2010 :  mouvements sociaux en marge de l'élection présidentielle

 

Oaxaca-juin2010-007aFaçade peinte...


Oaxaca-juin2010-501a

... et une autre

 

Oaxaca-juin2010-506a

et une maison "franc-maçonne"

 

Oaxaca-juin2010-028a

Façade d'hôtel dans la nuit

 

Oaxaca-juin2010-507a

toujours dans la nuit

 

Oaxaca-juin2010-508a

Le parvis de la cathédrale, ses tentes et ses manifestants

 

Oaxaca-juin2010-504a

L'intérieur de la cathédrale

 

MexiqueCarte1-Oaxaca

Repost 0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 23:09

.

PoivronsFarcis-08Voici une recette très personnelle, mais j'ai bien aimé le résultat. Normal, c'est moi qui l'ai fait !

Pour 4 gros poivrons (donc 8 moitiés de poivrons. Je précise, on ne sait jamais) :
- 4 gros poivrons
- 1 kg de chair à saucisse
- 500 gr de bœuf haché
- 2 gros oignons
- 3 grosses tomates
- 1 échalote
- 1 botte de cerfeuil
- 1 botte de basilic
- huile d'olive

Il faut commencer par faire revenir la chair à saucisse au faitout, dans un filet d'huile d'olive, pour qu'elle prenne un peu de couleur et rende un peu de jus (enlever l'excès pour ne laisser au final qu'un peu de jus de cuisson). Mais ne pas la faire cuire trop, car elle va recuire après au four. Donc arrêter la cuisson dès que tout est un peu coloré, 5 à 7 minutes suffisent. Puis mettre de côté.

Puis couper les poivrons en deux, et vider les pépins. Disposer les moitiés dans un plat de cuisson, mettre un filet d'huile d'olive dans chaque moitié, et mettre au four pendant le préchauffage, à 200°.

Couper grossièrement l'échalote, les oignons et les tomates, et les faire réduire dans une casserole, avec un demi verre d'eau (à renouveler si besoin), pendant 10 minutes. Puis passer le tout au mixeur pour obtenir une sauce.

Sur feu moyen, reprendre la cuisson de la chair à saucisse, en ajoutant le bœuf haché et la sauce à la tomate. Pendant que la mixture cuit doucement, hacher (pas trop fin) les feuilles (dégagées des tiges) de cerfeuil et de basilic. Au bout de 7 minutes de cuisson, incorporer les herbes hachées, et laisser encore cuire 1 minute.

Il ne reste plus qu'à sortir du four les poivrons qui ont commencé à cuire, et à les garnir très généreusement avec la préparation. Puis enfourner à 180° pendant 40 minutes.

 

PoivronsFarcis-01

Les poivrons, prêt à passer une première fois au four

 

PoivronsFarcis-02

La chair à saucisse, qu'il ne faut pas faire trop cuire, et dont il faut enlever l'excès de jus

 

PoivronsFarcis-03

Les oignons, échalote et tomates, en cours de cuisson et avant d'être réduits en sauce

 

PoivronsFarcis-04

Le cerfeuil et le basilic, grossièrement hachés

 

PoivronsFarcis-05

La farce à la fin de la cuisson : chair à saucisse, boeuf haché, sauce à la tomate et herbes hachées

 

PoivronsFarcis-06

2 poivrons (donc 4 moitiés) avant cuisson

 

PoivronsFarcis-07

Les 2 mêmes poivrons après cuisson

Repost 0
Published by Yolio - dans ma cuisine
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 18:00

.

Underworld4-1Je me suis ennuyé. Bien dommage. Underworld 1 et 2 étaient intéressants. Le 3 était un chef d'œuvre du genre (il faut aimer les films sombres, mais bon, c'est le genre qui veut ça…).

Et donc ce numéro 4 est plat, inintéressant… Le scénario se résume à quelques mots : les gentils ont été capturés, ils s'échappent et sont poursuivis par les méchants, et à la fin les gentils gagnent.

La 3D n'apporte rien de particulier. On aurait pu s'en passer.

Disons que c'est un épisode de transition, en attendant le numéro 5…

Repost 0
Published by Yolio - dans arts-spectacles
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 23:32

.

Emmanuel-Janvier111225-02Et voilà, le mois de janvier se termine… Cela fait déjà un mois que les festivités de fin d'année se sont passées.

Après un premier Noël chez sa maman qui est venu clôturer une semaine de vacances (attente d'une photo...), Emmanuel a eu droit à un second Noël à domicile !

Il a découvert ses cadeaux que le Père Noël avait déposés dans la nuit. Merci à tous pour ces beaux cadeaux venus de tous les coins de la France quasiment ! Entre autres : un garage avec voiture, des livres musicaux sur les animaux de la maison et les animaux de la savane, un tricycle encore trop grand où on ne joint pas les pédales, une arche de Noé…

Après une petite semaine de vacances à la maison, ça a été le premier de l'an… Mais Emmanuel n'en a pas vu grand-chose. Au lit, comme tous les soirs, terrassé par un gros dodo.

Et à peine une semaine plus tard, retour chez maman pour une première fête des Rois, suivie d'une seconde à la maison avec une galette aux pommes faite maison par Pakal. Et il a mangé sa part tout seul avec ses mains…

Pour les grandes résolutions de l'année, on a : parler, et aller sur le pot… Chargé comme programme pour un petit bonhomme. Le pot, ça a déjà commencé, chez maman, chez papa et chez la nounou. Mais pas beaucoup de résultats pour l'instant. Pour la parole, on a les fondamentaux, avec papa et maman, et un truc comme "…al" pour Pakal et "hhaaaaaaa" dès qu'on voit un chat ! Et le truc rigolo c'est d'arriver tout doucement à côté de Scipion qui dort, de lui crier "AAAAAAAAA !" et de le regarder partir à toute vitesse se réfugier sur l'escalier… Pauvre chat ! Il n'a pas fini d'en voir avec un garnement comme celui là !

 

Emmanuel-Janvier111225-02

Ouverture des cadeaux...

 

Emmanuel-Janvier111225-07

et encore des cadeaux...

 

Emmanuel-Janvier120122-00

les pédales sont encore un peu lointaines, mais les jambes vont pousser !

 

Emmanuel-Janvier111230-06

Un trône très personnel :)

 

Emmanuel-Janvier120108-08

Une bonne galette à la compote de pomme.

 

Emmanuel-Janvier120101-11

Le petit prince, en plein sommeil peu après minuit, le 1er janvier 2012.

Repost 0
Published by Yolio - dans mon petit coin
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 18:54

 

 

.

SherlockHolmes2-9Ce second film des aventures de Sherlock Holmes est dans la digne suite du premier. C'est plein d'action et d'humour. Il n'y a aucun temps mort.

En deux mots : Sherlock et le professeur Moriarty se livrent à une course poursuite, le gentil essayant de déjouer les coups machiavéliques du méchant pour déclencher une guerre mondiale avant l'heure. Cette petite guerre va avoir une victime collatérale, le docteur Watson et sa jeune épouse. C'est en les sauvant, puis en poursuivant Moriarty que Sherlock parcours l'Angleterre, la France, l'Allemagne et la Suisse, en passant par une très étonnante communauté tzigane campée près de Paris…

Les décors sont magnifiques et réalistes (merci le numérique, mais pas que ça), et les costumes sont particulièrement bien soignés.

Donc très bon spectacle, pendant lequel on ne s'ennuie pas.

 

SherlockHolmes2-91

 

SherlockHolmes2-92

 

SherlockHolmes2-5

 

SherlockHolmes2-8

Repost 0
Published by Yolio - dans arts-spectacles
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 23:00

.

 

ImpromptuVersailles-4Tenez, Monsieur, je suis le plus ignorant homme du monde, je ne sais rien de tout ce que vous pourrez me demander je vous jure. J'enrage, ce bourreau vient avec un air tranquille vous faire des questions, et ne se soucie pas qu'on ait en tête d'autres affaires.

 

L'impromptu de Versailles, Molière

(Molière, scène II)

 

 

Vous êtes fous tous deux, de vouloir vous appliquer ces sortes de choses, et voilà de quoi j'ouïs l'autre jour se plaindre Molière, parlant à des personnes qui le chargeaient de même chose que vous. Il disait que rien ne lui donnait du déplaisir, comme d'être accusé de regarder quelqu'un dans les portraits qu'il fait. Que son dessein est de peindre les mœurs sans vouloir toucher aux personnes; et que tous les personnages qu'il représente sont des personnages en l'air, et des fantômes proprement qu'il habille à sa fantaisie pour réjouir les spectateurs. Qu'il serait bien fâché d'y avoir jamais marqué qui que ce soit; et que si quelque chose était capable de le dégoûter de faire des comédies, c'était les ressemblances qu'on y voulait toujours trouver, et dont ses ennemis tâchaient malicieusement d'appuyer la pensée pour lui rendre de mauvais offices auprès de certaines personnes à qui il n'a jamais pensé. Et en effet je trouve qu'il a raison, car pourquoi vouloir je vous prie appliquer tous ses gestes et toutes ses paroles, et chercher à lui faire des affaires, en disant hautement "Il joue un tel", lorsque ce sont des choses qui peuvent convenir à cent personnes? Comme l'affaire de la comédie est de représenter en général tous les défauts des hommes, et principalement des hommes de notre siècle ; il est impossible à Molière de faire aucun caractère qui ne rencontre quelqu'un dans le monde; et s'il faut qu'on l'accuse d'avoir songé toutes les personnes ou l'on peut trouver les défauts qu'il peint, il faut sans doute qu'il ne fasse plus de comédies.

 

L'impromptu de Versailles, Molière

(Brécourt, scène IV)

 

 

ImpromptuVersailles-6Et qu'est-ce que cela me fait ? N'ai-je pas obtenu de ma comédie tout ce que j'en voulais obtenir, puisqu'elle a eu le bonheur d'agréer aux augustes personnes, à qui particulièrement je m'efforce de plaire ? N'ai-je pas lieu d'être satisfait de sa destinée, et toutes leurs censures ne viennent-elles pas trop tard ? Est-ce moi, je vous prie, que cela regarde maintenant; et lorsqu'on attaque une pièce qui a eu du succès, n'est-ce pas attaquer plutôt le jugement de ceux qui l'ont approuvée, que l'art de celui qui l'a faite ?

 

L'impromptu de Versailles, Molière

(Molière, scène V)

 

 

La courtoisie doit avoir des bornes, et il y a des choses qui ne font rire, ni les spectateurs, ni celui dont on parle. Je leur abandonne de bon cœur mes ouvrages, ma figure, mes gestes, mes paroles, mon ton de voix, et ma façon de réciter, pour en faire, et dire tout ce qu'il leur plaira, s'ils en peuvent tirer quelque avantage. Je ne m'oppose point à toutes ces choses, et je serai ravi que cela puisse réjouir le monde

 

L'impromptu de Versailles, Molière

(Molière, scène V)

 

 

ImpromptuVersailles-2Ah! Monsieur, vous me redonnez la vie, le Roi nous fait la plus grande grâce du monde de nous donner du temps, pour ce qu'il avait souhaité; et nous allons tous le remercier des extrêmes bontés qu'il nous fait paraître.

 

L'impromptu de Versailles, Molière

(Molière, scène XI et dernière)

Repost 0
Published by Yolio - dans arts-spectacles
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 09:34

 

mamie4Mon petit Emmanuel,

 

Ton arrière-grand-mère, mamie Georgette, vient de partir, pour ailleurs... Pour un endroit de calme et de sérénité, sans douleur et sans tristesse.

 

Tu ne t'en souviendras sans doute pas, mais tu l'as vu, plusieurs fois. Quelques photos sont là pour te montrer cette grand-mère, plus tard. Depuis quelques temps, son esprit l'avait abandonné. Cette fois, c'est son corps qui a dit qu'il n'en pouvait plus. Après une vie bien remplie, elle est partie à l'âge vénérable de 96 ans.

 

Je me souviens qu'elle t'a pris dans les bras, assise dans son fauteuil. Et j'aime à croire que pendant quelques instants, même si cela n'a été que quelques secondes, elle a eu plaisir à avoir ce beau petit bébé, et qu'elle a pu se dire que ce bébé était mon fils, le dernier arrivé de ses arrière-petits-fils. Elle aura connu une descendance nombreuse. Ces trois enfants (Jean, Arlette ta grand-mère et Danièle) lui ont donné huit petits-enfants (Florence, Fabienne, Yann, Christophe, Jack, Thierry, Claudie et Lionel ton père) et 12 (on peut même dire 14) arrière-petits-enfants.

 

mamie3Je me souviens de cette femme au caractère bien trempé, mais au coeur bon et tolérant. Lorsqu'elle avait appris que j'avais choisi de vivre avec Pascal, elle m'avait dit "bah, ça te passera"... Et avec le temps, voyant que ça ne passait pas, elle m'avait demandé si j'étais bien comme ça. Je lui avais dit oui. Alors elle m'avait dit "et bien, c'est pas grave....". Et elle avait adopté Pascal comme tous les autres conjoints de ces petits-enfants. On peut avoir 80 ans, et avoir l'esprit moderne surtout après une vie bien remplie... C'est peut-être même plus facile d'être moderne à 80 ans après avoir traversé plein d'épreuves. Les certitudes intransigeantes de la jeunesse sont sans doute reléguées à l'arrière-plan pour ne retenir que l'essentiel...

 

Je me souviens de ces mercredis midi, quand je mangeais chez elle. Le menu était souvent : soufflé au fromage et steak de cheval, "parce que c'est plus tendre et que ça donne de la force". Et du raisin. Ce fruit, son préféré, dont elle avait été privée pendant la guerre... On mangeait en regardant la télévision, l'émission de Danièle Gilbert "Midi première", ou bien encore "Tournez manège", puis le journal.

 

Je me souviens aussi des balades au square, et bien souvent il y avait un pain au lait acheté au camion du glacier qui venait s'installer à côté...

 

mamie6Je me souviens de la façon dont elle parlait de son mari, mon grand-père, que je n'ai jamais connu qu'au travers de ses récits et de ceux de ma mère. A priori, un homme pas toujours commode, mais qui avait pris soin d'apporter tout le confort possible à sa famille. Elle en parlait comme on parle d'un saint, avec révérence, les années ayant sans doute magnifié la période heureuse de la vie commune, à laquelle un long veuvage de plus de 50 ans avait succédé. Mais je ne doute pas que leur histoire était fondée sur un véritable amour et un respect mutuel. Elle m'avait raconté comment, pendant leur nuit de noce, elle avait tenu à ce que la bougie reste allumée ! Femme de marin, elle avait suivi son mari dans toutes ces affectations, n'hésitant pas à quitter sa Charente-Maritime natale pour Saint-Mandrier, le Maroc ou la Tunisie. Jusqu'au jour de cet accident stupide en 1955 qui avait vu la mort d'un certain premier-maitre de la Marine, dans le port de Toulon. Car c'était ça aussi ta grand-mère, une femme qui s'était retrouvée veuve prématurément, dans la quarantaine, et qui avait dû finir l'éducation de ses enfants toute seule. Elle avait fait différents "petits boulots", notamment à s'occuper de "patronnes". Le récit de cette bonne dame revenait souvent. Celle qui donnait l'argent des commissions à ma grand-mère en lui recommandant bien de prendre du poisson de prix pour son chat et d'acheter pour elle-même (ma grand-mère) le poisson le moins cher, ce en quoi elle faisait exactement le contraire...

 

Je me souviens des récits de la période de la guerre, la seconde. De cet exode en Provence, où ma mère est née, pensant que la vie dans la zone libre pouvait être plus agréable. Mais le désenchantement arriva suite aux pénuries et vexations diverses. Et ce fut le retour vers la zone occupée, à Rochefort, où au moins elle pouvait compter un minimum sur les bases arrière des relations familiales pour subvenir au mieux aux besoins de la petite famille. Elle racontait également comment il détournait les parachutes, à l'occasion de son activité dans l'arsenal de La Rochelle où il avait été recasé après sa démobilisation suite à la débâcle française. Cela permettait à ma grand-mère de fabriquer des vêtements en soie pour la famille, un vrai luxe !

 

Je me souviens qu'en sortant de la messe des Rameaux de l'église Notre-Dame, on allait déposer quelques branches sur la tombe de papi Marcel, ce mari qu'elle a toujours aimé et jamais remplacé.

 

mamie1Je me souviens des récits de ses voyages qu'elle effectuait avec sa sœur Andrée et son beau-frère Maurice. Ensemble, ils avaient visité la Sardaigne, la Turquie, le Maroc … C'est au cours de ce voyage qu'un voleur lui avait arraché le médaillon qu'elle portait au cou, représentant son mari…

 

Tu vois, Emmanuel, cette grand-mère, c'est pour moi le souvenir d'une femme courage, d'une volonté de fer, d'une femme qui est resté chez elle jusqu'à ses 91 ans, d'une grand-mère qui a toujours pris soin de tous les siens.

 

Aujourd'hui, elle est avec mon grand-père, pour toujours. C'est tout ça ton arrière-grand-mère.

 

  mamie7

Repost 0
Published by Yolio - dans mon petit coin
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 22:24

 

Emmanuel-1an-3Cela fait un an qu'Emmanuel est dans nos vies.

 

Le week-end dernier, il a déjà fêté son anniversaire en avant-première, chez Chrys [ je joins la photo dès que tu me l'envoies ! ]. Il a eu une belle ferme avec animaux.

 

Et hier, nous lui avons fêté son anniversaire à notre tour. Avec un gâteau maison par Pascal : une charlotte aux poires. Et après, ouverture des cadeaux. Merci à tous : famille, amis, nounou…

 

Pour les statistiques, il mesure 76 cm, pèse 10,4 kg, a 4 dents et marche maintenant avec assurance. Ce n'est plus un bébé, mais déjà un petit-petit-garçon, avec ses belles boucles dorées et ses yeux bleus. Pas encore de vrais mots, mais des syllabes qui pourraient parfois être assimilées à ce que nous voulons et attendons qu'il dise. Il faut lui laisser le temps de grandir, même si j'ai hâte !

 

Et quel plaisir de le voir grandir. Quel plaisir de voir à quel point il a du plaisir. Il rayonne de joie, de bonne humeur, de santé… Bref, on a vraiment la sensation qu'il est heureux.

 

Emmanuel-1an-4Il n'a pas encore bien compris le principe du bisou, mais il n'est pas avare de câlins ! Il se jette dans les bras, sourire aux lèvres. On a droit à des bonjours et des au-revoir de la main, et des mercis aussi. Bon d'accord, c'est encore un peu quand il en a envie. Mais ça vient.

 

Il est curieux de tout. Alors depuis qu'il marche, il veut être partout où l'on est. Il suit pour voir et savoir. Et comme il est naturellement attiré par les enfants, ses semblables, il se précipite sur eux dès qu'il le peut : sur Victor-Pierre les périodes où ils sont ensembles, ou bien sur les autres enfants à la piscine, surtout s'ils ont un jouet qui l'intéresse, ou bien encore tous les jours sur ses petits camarades Valentin et Armand, chez la nounou ! Et dès le matin, ça se poursuit dans la cuisine ou le salon pour aller jouer ! Les chats ne sont pas en reste. Sekhmet vient souvent lui dire bonjour dès le réveil, ce qui le fait rire. Après, il cherche la chatte partout dans la chambre et dans la maison.

 

Emmanuel-1an-6Quand je suis allé te coucher ce soir, on a joué un peu en changeant la couche, et après je t'ai pris dans mes bras pour chanter une première chanson. Et puis je me suis assis dans le fauteuil à bascule, et je t'ai chanté une deuxième chanson. Tu étais tout calme posé contre moi. Et avant la fin de la chanson, tu t'es endormi dans mes bras, la tête posée sur mon épaule. Je t'ai mis dans ton lit, et les yeux mi-clos tu as saisi ta petite peluche préférée que tu as collé contre ta joue, tu m'as fait un gros sourire pendant que je t'envoyais des bisous de la main, et tu dormais pour ton gros dodo de la nuit.

 

Emmanuel-1an-1

 

Emmanuel-1an-2

 

Emmanuel-1an-5

Repost 0
Published by Yolio - dans mon petit coin
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Yolio
  • Le blog de Yolio
  • : Il faut être curieux de tout. N'hésitez pas à laisser vos commentaires, impressions… Ou plus simple : inscrivez-vous à la newsletter pour toutes les nouveautés en temps réel :)
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens