Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 13:41

En faisant une recherche très simple sur internet, on trouve rapidement de nombreux articles. J'ai repris comme titre la première phrase de l'article que je retranscris ci-dessous (http://www.zinfos974.com/Xavier-Jugele-le-policier-tue-jeudi-soir-aux-Champs-Elysees_a113486.html) :

 

"Xavier Jugelé avait 37 ans. Il est la 248ème victime du terrorisme en France depuis 2015. Le policier a été tué jeudi soir sur les Champs-Elysées par un terroriste. Deux autres policiers et une touriste allemande ont également été blessés par balles. L'auteur de la fusillade, Karim C., criminel récidiviste motivé par une haine anti-flics, a été abattu par les forces de l'ordre.

Membre de la 32e compagnie de la direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) de la préfecture de police de Paris, Xavier Jugelé était, selon ses collègues interrogés par le site Marianne, un policier "volontaire et engagé".

Il était d'ailleurs mobilisé le soir du 13 novembre 2015, à l'extérieur du Bataclan à Paris. Xavier Jugelé avait été interrogé par le magazine anglais People, lors du concert de réouverture de la salle de concert, le 12 novembre dernier.

L'homme, pacsé, sans enfant, laisse derrière lui un concubin. Il était membre de Flag, association de soutien et de défense des Policiers & Gendarmes LGBT (lesbienne, gay, bi & trans), de lutte contre les LGBT-phobies et les discriminations. L'association lui a d'ailleurs rendu hommage sur Twitter. "

 

Voilà pour l'article d'origine. A la suite de l'article, il y a toute une série de réactions d'internautes, dont certaines concernent le dernier paragraphe précisant l'adhésion de Xavier Jugelé à l'association Flag. Certains disent que c'est un scandale de faire état de cet engagement, d'autre disent que c'est normal…

 

Pour ma part, je me demande, sans avoir la réponse (ne voir aucune hiérarchisation dans les éléments qui suivent, mais une simple énumération dont l'ordre pourrait être complètement différent) :

- si Xavier avait été membre de la communauté juive, cela aurait-il été mentionné en dernier paragraphe,

- si Xavier avait été noir de peau, cela aurait-il été mentionné en dernier paragraphe,

- si Xavier avait été d'origine arable, cela aurait-il été mentionné en dernier paragraphe,

- si Xavier avait été parent d'une personnalité politique cela aurait-il été mentionné en dernier paragraphe,

- si Xavier avait été journaliste, cela aurait-il été mentionné en dernier paragraphe,

- si, si, si, si…

 

On pourrait en faire des lignes basées sur l'origine ethnique, sociale, culturelle, politique…

 

Alors moi, ce dernier paragraphe, il ne me gène pas. Il ne me semble ni provocateur, ni diffament, ni infamant, ni ostentatoire, ni dissimulé…

C'est simplement la réalité de la vie des gens qui composent notre société. Nous ne sommes pas que des numéros de sécurité sociale, dénués de réalité physique. Il y a bien derrière les noms des personnes qui sont d'une certaine origine, d'un bord politique, d'une orientation sexuelle, d'un courant philosophique…

 

Une question importante, parmi toutes celles que ces épisodes terroristes peuvent poser, est celle du choix de la cible. Pouvait-il être basé sur le choix de vie de Xavier ? L'enquête le dira peut-être. Mais pour ce cas précis, peut probable tout de même que le terroriste ait eu ne serait-ce que l'idée d'aller lui-même enquêter sur ses futures victimes. Il ne savait sans doute même pas que ce soir là il allait tirer. Il ne connaissait sans doute pas leur nom, leur origine. Ni plus l'origine de Xavier que l'origine des deux autres policiers blessés. La touriste blessée est allemande, elle aurait aussi bien pu être chinoise ou russe, ou auvergnate ou bretonne. Ça ne change rien à l'acte.

 

La connerie est aveugle à tout cela.

 

A voir, le très bel article posté sur le site de RTL (http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/hommage-a-xavier-jugele-je-souffre-sans-haine-dit-etienne-cardiles-7788279325), qui relate toute l'émotion et la justesse de la déclaration du conjoint de Xavier (à voir et écouter), lors de l'hommage officiel du 24 avril, en présence du président Hollande, de personnalités politiques de tous bords, de personnels de la police et de la gendarmerie. "Xavier, jeudi matin comme de coutume, je suis parti travailler et tu dormais encore." On croirait le début d'un poème. D'une certaine façon, c'en est un. Ce texte est magnifique. Tant pour l'hommage à la personne de Xavier, que pour l'hommage aux forces de sécurité (police et gendarmerie).

 

Et tiens, peut-être que je vais aller voir pour une adhésion à Flag ! "Quand l'un tombe, un autre doit se relever" (ce n'est pas de moi, et cela a été dit dans des circonstances encore bien plus sombres…).

 

Que la paix vienne sur le monde, et pour le conjoint, les parents, la famille et tous les proches de Xavier Jugelé et de toutes les autres victimes des actes terroristes.

Hommage rendu à la direction générale de la gendarmerie nationale

Hommage rendu à la direction générale de la gendarmerie nationale

Partager cet article

Repost 0
Published by Yolio - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Yolio
  • Le blog de Yolio
  • : Il faut être curieux de tout. N'hésitez pas à laisser vos commentaires, impressions… Ou plus simple : inscrivez-vous à la newsletter pour toutes les nouveautés en temps réel :)
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens